Biogasanlage Au fond, la méthanisation fonctionne comme l’appareil digestif d’une vache. Tout d’abord, les intrants sont broyés et rendus plus digestes sous l’effet d’enzymes et de bactéries hydrolytiques comme dans la bouche et la panse d’une vache. Après hydrolyse, on obtient des aminoacides à partir des protéines, des sucres à partir des hydrates de carbone et des acides gras volatils à partir des graisses. Divers acides gras se forment ensuite dans le digesteur à partir des matières plus digestes, notamment l’acide propionique, puis l’acide acétique ou l’acétate. La transformation de l’acide propionique en acide acétique libère de l’hydrogène. Les bactéries méthanogènes « attaquent » ensuite l’acide acétique avec l’hydrogène, ce qui provoque la formation de méthane, d’eau et de CO2.

Riche en énergie, gazeux et combustible, le mélange de CO2 et de méthane s’accumule dans une cuve de stockage de gaz, puis il est acheminé vers une installation de couplage chaleur-force (CCF) où il est brûlé tout en produisant de l’électricité et de la chaleur. Le biogaz peut aussi être séparé du CO2 et le méthane presque pur peut être injecté dans le réseau de gaz naturel. Le lisier méthanisé peut ensuite être utilisé dans les champs comme engrais de haute qualité et à effet rapide.

La vidéo suivante (env. 20 MB; texte en allemand uniquement) montre le fonctionnement de base d’une installation de biogaz.