[Translate to Französisch:] Christian Müller tankt seinen Traktor mit CNG-Antrieb an seiner hofeigenen Biogas-Tankstelle.

La première station-service de biogaz dans une ferme suisse

Le projet phare de la famille Müller à Thayngen SH le rend possible : grâce au biogaz produit à partir de lisier, de fumier et de résidus organiques, il est désormais possible, pour la première fois en Suisse, d’obtenir du carburant directement à la ferme. Comme le biogaz est renouvelable et neutre en CO2, les véhicules CNG qui font le plein à la première station publique de biogaz agricole se déplacent en respectant le climat.

« Notre installation de biogaz nous permet d’utiliser de manière judicieuse le lisier et le fumier produits sur notre exploitation, ainsi que les résidus organiques de la région. Nous en tirons du biogaz, une énergie renouvelable » explique Andrea Müller. L’exploitation familiale peut désormais cultiver ses champs avec un carburant renouvelable sans impact sur le climat. Ainsi, tous les besoins en énergie de la ferme (électricité, chaleur, carburant) sont couverts par des sources renouvelables propres.

 

Carburant régional

Avec son mari Christian, Andrea Müller a fondé Müller Energie GmbH en 2012, lors de l’extension de son exploitation, afin de contribuer à un approvisionnement énergétique régional et durable. Leur installation de biogaz agricole a été constamment développée et, dernièrement, elle a été complétée par la première station-service de biogaz à la ferme de Suisse. Précision importante : en Suisse, l’utilisation de cultures énergétiques n’est pas autorisée pour la production de biogaz. « Chez nous, les clients peuvent faire le plein d’un carburant durable qui provient à 100% de la région et qui est produit chez nous, à la ferme. Nous bouclons ainsi le cycle des matières et rendons la mobilité neutre en CO2 » explique Andrea Müller.

 

Toute la région ainsi que toute la Suisse en profite

Le projet phare de Thayngen est une étape importante pour rendre notre pays moins dépendant des importations d’énergie coûteuses grâce au biogaz suisse, pour garantir une plus grande sécurité énergétique pour tous et pour établir des circuits énergétiques régionaux. Cet avantage est par exemple exploité par le spécialiste local de l’élimination des déchets, dont le véhicule de collecte des ordures roule au biogaz. « L’installation de traitement du biogaz avec station-service remplace chaque année 200'000 litres de diesel fossile, de sorte que la collecte des ordures ménagères de Thayngen et la production de nos pommes de terre sont neutres en termes de CO2 » calcule Andrea Müller avec satisfaction.

 

Mobilité neutre en CO2

« Grâce au biogaz et au bioGNL liquéfié, il est aujourd’hui possible de remplacer les camions diesel sans aucune perte de charge utile ni d’autonomie. Cela permet d’économiser près de 100 tonnes de CO2 par véhicule utilisé » explique Pascal Lenzin, expert en mobilité GNC et Product Manager Mobilité chez Energie Wasser Bern. « Pour le transport et la mobilité, ce n’est pas le type de propulsion qui est décisif, mais uniquement le fait que le concept choisi – comme le biogaz – soit renouvelable ». Si les émissions ne sont pas mesurées à l’échappement, mais calculées sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule, les véhicules GNC – qu’il s’agisse d’un tracteur, d’un camion ou d’une voiture de tourisme – avec du biogaz dans leur réservoir se situent même au même niveau que les véhicules électriques qui font le plein d’électricité renouvelable.

 

 

 

Un grand potentiel

« Les stations-services situées près des installations de biogaz agricole ont un grand potentiel dans toute la Suisse. Elles permettent de réduire les émissions de CO2 au sein même de l’exploitation agricole et offrent aux clients un carburant produit localement pour se diriger vers un avenir durable et respectueux du climat. »

 

Biogaz comme source d’énergie

L’installation de biogaz agricole de la ferme « Unterbuck » de la famille Müller fournit par exemple, à partir de 15’200 tonnes de fumier, de lisier et de résidus organiques par an de l’électricité verte pour 400 ménages et de la chaleur pour 250 logements, une école et quatre entreprises commerciales. Et maintenant aussi du biogaz pour la première station-service de biogaz agricole de Suisse.